les 3 façons d’exercer comme psychomotricien quand le métier n’est pas reconnu

Le métier n’existe pas dans le pays dans lequel vous vous expatriez

3 solutions s’offrent à vous :

1. Le PVT permis vacances travail

Ce visa particulié vous autorise à travailler pour une durée limitée chaque pays a ses conditions .   Cette solution peut vous allez si vous souhaiter,  vous expatrier à court terme ou vous faire un réseau pour débuter et travailler en institution.

on retrouve principalement ce choix d’expatriation en Australie  au Canada et en Argentine

2. Crée son entreprise (libérale ou autoentrepreneur)

Cette solution correspond davantage aux personnes qui souhaitent vivre dans un nouveau pays car cela demande beaucoup d’engagement. On retrouve ce mode d’expatriation principalement dans les pays avec une politique  économique libérale comme au USA où en Côte d’Ivoire .

3. Les centres médicaux internationaux

Ils n’existent pas partout et il y a souvent peu de post proposer. On retrouve cette solution dans les pays avec une politique économique plus  fermée comme en Chine ou au Vietnam. Elle correspond à une expatriation  à court comme a long terme et l’organisation de travail sera proche de se que l’on retrouve en CMP  en France .

 

 

Il est toutes fois possible (d’ailleurs, tout est possible ! ) de réussir à s’intégrer dans une institution  local mais cela est assez rare et demande souvent un mélange de beaucoup de travail et d’opportunité  avec un intitulé de métier différent de psychomotricien.  Nous poursuivons nos recherches ….. 

 

Elise

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *