Quand partir ? – Le bon moment –

Durant un  stage , à la fin des études après  2 ans d’exercice 5 ans 10 ans pour la retraite ??? Quel est le meilleur âge pour partir?

la réponse vous l’aurez devinée est évidente :

Le bonne âge pour partir, est l’âge auquel  on en  à envie 

Néanmoins, ce qui va être déterminant est la raison pour laquelle on part. Les conséquences vont être différentes selon les périodes de la vie.

0-3 ans 

(d’étude en psychomotricité )

stade Sensori-moteur- l’expérimentation 

Sous forme de mission de solidarité de quelques semaines  ou d’échange universitaire  de 6 mois ou 1 an .

Pour beaucoup cette expérience sera la première . Cette essai va être déterminant pour savoir si cela est fait pour vous ou pas. La grande phrase mille fois répétée par les voyageurs du « sortir de sa zone de confort » naît à ce moment là. Les habitudes sont bouleversées  avec des conditions de vie, des écarts culturels et professionnel qu’il faut comprendre. C’est un plein d’information qui nous submerge et qui vous le verrez va être digéré très lentement.

L’intérêt de cette expérience est effectivement un apport professionnel  immense, elle vous force à voir d’autres pratiques, à les comprendre et  à remettre en perceptive  votre attitudes face à cela. De plus, il faut bien le dire cela peut vous donner un réseaux de professionnel et c’est expérience sont une plus valu sur votre CV.

je me souviendrais toujours de ma première mission de solidarité internationale en Roumanie.  Le premier choc  professionnel les techniques éducatives étaient très discutable. J’ai d’abords eu un rejet totale de leurs pratiques que je trouvais maltraitante. Puis en me renseignant j’ai fini par comprendre que le manque de moyen justifie alors l’épuisement des professionnels, leur manque de patience et qu’au lieu de les blâmer les soutenir était plus efficace et plus près de l’échange que j’étais venue chercher.

C’est aussi une découvert de soi, de ce que l’on  peut accepter ou pas de notre flexibilité et notre attitude dans ses conditions différentes. La découverte culturel est aussi importante au delà des paysages différents plus ou moins époustouflant vous vous retrouver parfois face à des façons de vivre qui sont difficile ou très loin de vos valeurs.

Pour beaucoup, cette expérience sera la seule, pour d’autre elle sera le départ d’un chemin dans la solidarité, l’associatif, l’expatriation ou juste dans le goût de l’ailleurs.

—————————–

3 ans

( D’études En psychomotricité )

stage pré-opératoire

Juste à la sortir de votre diplôme, c’est le meilleurs moments dans votre vie personnel. Une page se tourne vous ne vous êtes pas encore engagé dans  un travail. Pour une grande majorité la vie de famille et l’achat de maison est à l’état de projet futur.

S’assurer et se réassurer : Il est possible  qu’une mission de solidarité international vous permet d’exercer votre métier en groupe pour continuer à avoir un étayage et une réflexion.  Seul, être à l’abri des jugements peut parfois être agréable et vous prouver que vous être capable de faire quelque chose de cohérent.

Se tester :  Jusqu’ici le chemin était bien baliser après les prépa au concours les trois ans d’études, vous auriez pu continuer sur celui ci avec la rechercher d’un CDI d’un lieux ou habiter etc… Mais parfois s’aventurer, tenter une autre vie, peut être la raison d’un voyage.

L’arrivé dans un pays ou personne nous connait nous donne l’opportunité d’être un anonyme de recommencer quelque chose à neuf.

Arrivée au USA je savais que j’avais plein de chose à me prouver, « que j’était capable de m’en sortir seul dans un environnement nouveau et sans attache ». Au niveau professionnel, j’avais les yeux grand ouvert,  je voulais découvrir les façons de soigner outre atlantique. Je ne me suis pas reconnue dans les pratiques, mais cela à fait germer un grand nombre de questionnement comme sur la distance thérapeutique : Là bas on se fait des accolades pour se  dire au revoir mais le cadre ne semble pas en pâtir. Peut-être que la distance est davantage définie par la façon dont les deux parties investissent la relation plutôt que part des règles sociales? 

—————————

+3 ans

( Après plusieurs années d’exercice)

stade des opérations concrètes

On peut partir pour suivre son conjoint qui est muter dans un autre pays, tomber amoureuse d’un pays et s’y installer, retourner dans le pays duquel on vient etc…

Aprés un peu d’expérience la confiance que l’on a dans sa pratique est un peu moins fragile que lorsque l’on sort de l’école. Les doutes et les remises en question sont et seront toujours présente (tant mieux d’ailleurs !). Mais l’on a déjà découvert le monde du travail, éprouver et faconné un peu sa maniere de travailler. On est peu être un peu plus confiant face á l’océan qui s’annonce devant nous.

les raisons de votre instalation vont être déterminantes dans la façon donc vous aller envisager et construire votre vie professionnel sur place. Pour cette partie je préfère donner la parole à celles qui vivent l’expatriation.  On remarque une grosse mise en danger professionnel des challenges, beaucoup de persévérance et une mine d’or en terme d’apprentissage.

à la retraite

stade des opérations formelles 

Ca, c’est une autre histoire 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *