Un Psychomotricien au Mali

Il est important de souligner que Bakary Coulibaly qui donne ici son témoignage fait appel à la solidarité car par manque de moyens à l’heure actuelle sa salle de psychomotricité n’est pas fonctionnelle. Une première cagnotte a permis de construire les fondations et les murs de la salle, il manque encore le toit, le crépit, la peinture, la fenêtre et la porte, un sol convenable, et bien sûr un peu de matériel. 

Si vous souhaitez le soutenir, vous pouvez interpeller Pauline  son contact en France.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un grand MERCI à Pauline qui a fait le lien avec Bakary Coulibaly. Avant de plonger dans l’histoire professionnelle de Bakary Coulibaly, arrêtons-nous sur l’histoire de Pauline avec le Mali.

 »  C’est lors d’un de mes séjours à Bamako en 2011 que j’ai rencontré Bakary. L’association POMM (Psychomotricité et Ouverture sur le Monde du Maternage) faisait partir il y a quelques années des étudiants de l’école de la Pitié-Salpêtrière à Bamako, pour intervenir à la pouponnière et à l’AMALDEME aux côtés de Bakary. Je ne suis pas partie dans ce cadre, mais sachant cela j’en ai profité pour aller le voir alors que j’étais en stage en psychiatrie à Bamako après mon DE. Nous sommes restés en contact depuis et nous nous voyons dès que je séjourne au Mali. Malheureusement , POMM n’a plus envoyé d’étudiants depuis cette même année à cause de la crise qui a touché le pays début 2012. Espérons que ce partenariat puisse bientôt se remettre en place ! Bakary mérite vraiment que son projet aboutisse. »