Survivre a la solitude du psychomotricien expatrié

Il faut avouer qu’il n’y à pas besoin d’être le seul être humain dans une jungle sombre et profonde pour que le psychomotricien se sent isolé. Il suffit d’être le seul psychomotricien de la structure dans laquelle on exerce.

Cependant, hors de France  métropolitaine il est difficile de trouver un interlocuteur qui parle le même langage que vous. Appeler vos amis de promotion ou vos anciens collègues pour échanger, élaborer sur vos patients est compliqué. D’une part, par le décalage horaires et d’autre part  si vous avez gardé contact avec eux alors que des kilomètres vous séparent c’est qu’ils sont devenue vos amis. Ils préféreront peut être échanger  sur vos péripéties  plutôt  que sur vos prises en charge (ce qui est le rôle d’un ami en soi) .

Néanmoins, pour répondre à cette solitude nous avons fouillé les quelques solutions qui s’offre a vous: 

Petit rappel théorique : 

groupe d’analyse des pratiques: souvent proposé par une institution  à un service entier pour donner un espace de réflexion sur sa pratique.  l’un des objectifs est de limiter les risques psycho-sociaux comme le « burn out » des professionnels du soin.

groupe de parole : lieu d’échange libre entre différente personne pour parler de son vécu, de son  ressentie. principalement pour des personnes avec peu ou pas de formation proposant une activité pouvant les confronter à des situations difficiles (étudiant, bénévole etc…) 

supervision: Se réalise  en individuel  avec une réflexion sur sa pratique les transferts et contre transferts dans la relation avec le patient.

groupe de travail : Il s’agit d’un ensemble de personnes qui ont en commun un objectif, un projet ou encore la réalisation d’une tâche particulière. Le groupe de travail est compose  d’un ensemble de personne avec un objectif commun ( que ce soi juste un échange de réflexion ou la création de quelque chose comme une publication etc…) 

MotriciQuest

Cette outil en ligne aide à la cotation  et la rédaction des bilans ainsi qu’au suivie des patients . Les donnés peuvent apparaître sous forme de graphisme pour un rendue plus visuel. De plus il a différent mode de payement à l’abonnement ou à l’utilisation.

  • Les points négatifs: seraient  que la tram de bilan n’est pas toujours adaptée et certaines cotations prennent le même temps voir sont plus rapide à faire à  la main.
  • les points positifs:  répond à vos questions sur la cotation de test parfois compliqué. Peut vous  aider à organiser vos idées .

Petit plus : vous pouvez vous faire votre propre avis avec 1 mois d’essai gratuit

La supervision à distance

La supervision est considérée comme une obligation professionnel  pour les  « psy ». Elle  est un  est un choix pour les psychomotriciennes . La supervision est l’accompagnement d’un professionnellement du soin par un psychanalyste sur l’abord de sa  pratique . Les rendez-vous sont pris à l’avance et se déroule par webcam.

  • Les points négatifs : l’interface de l’écran ne  remplace pas  le contact réel et coupe une partie des échanges non verbaux et hors de l’écran . L’offre est limitée.
  • Les points positifs:   permet une analyse de sa pratique de prendre du recule d’élaborer et d’échanger sur les patients avec un professionnel du soins ( les points positif globalement ceux que l’on retrouve dans une supervision classique) 

Les groupes Facebook d’échange sur les pratiques 

Il y a beaucoup de groupe d’information sur l’expatriation en tant que psychomotricien dans différent pays nous les avons répertorier dans la « map monde » de notre page d’accueil. Nous aborderons ici seulement les groupes d’échanges sur les pratiques. 

Echange entre  Psychomot expatriés  :   Groupe fermé de psychomotricien francophone expatrié partout dans le monde qui se veut être un réel groupe d’échange

psychomotricien/ psychomotricienne : groupe de psychomotricien Francophone avec de information mais aussi des questionnements sur les patients.

U.S. Psychomotricity forum :  groupe anglophone de psychomotricien expatrier il y a finalement assez peu d’échange sur la pratique et davantage d’information.

 

  • Point négatif : Facebook n’est pas un plateforme professionnel, il est difficile de s’assurer que tout les personnes qui sont dans  le groupe sont des psychomotriciens . Chacun se doit de rester vigilent sur l’identité de ses patients et la protection du secret professionnel . Les personnes qui vont vous répondre ne connaissent ni le contexte ni l’antériorité du cas que vous allez exposer, de même il y a peu de retour sur la suite de ce qui s’est passer sur un cas exposé.
  • Point positif:  Vous pouvez questionner un grand panel de psychomotricien avec plus ou moins d’expérience. Vous augmenter donc vos chances de réponse et rencontrer quelqu’un qui à déjà vécu votre situation.  La réponses peut aussi concerner un personne qui n’a pas osé poser la question.

petit plus

Beaucoup de groupe de psychomotricien existent,  il est possible qu’il existe un groupe voir plusieurs de psychomotricien dans votre domaine d’activité. (exemple géronto-psychomotricité ou en psychomot’ et psy adulte etc…) 

Les professionnels du soins sur place qui peuvent se réunir 

Il existe de nombreux cas de figure: si la communauté francophone à réussi se mettre en contact  il est possible de faire naître de façon tout à fait simple un groupe de professionnel francophone du soins sans cadre législatif. C’est ce que tente de faire le site soignant dans le monde

Il en va de même avec tous les professionnels du soin non francophone , tout dépend de votre maîtrise de la langue . Toute fois aborder les difficultés lié à l’expatriation dans un cadre professionnel  ne pourront pas être aborder.  Plus rarement ces échanges  sont proposés  par une association ou une institution.

La nature du groupe va dépendre de ce  que  souhait apporter ses membres , un groupe de parole libre, une aide à l’élaboration d’un cas d’un thème etc….

 

 

 

Elise

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *