De Tunis à Paris – De Paris à Tunis

– La naissance d’une psychomotricienne- 

Ces dernières années la psychomotricité a fait un bon énorme en Tunisie. Je vous propose le témoignage de Fatma, psychomotricienne engagée qui a aidé la psychomotricité à prendre de l’ampleur en Tunisie  

 

Étude de psychomotricité en Tunisie 

J’ai toujours voulu travailler auprès d’enfants et dans le paramédical la psychomotricité a donc été pour moi une combinaison parfaite. 

Avant 2013  la première année était en  « tronc commun » avec la formation de psychologue. Désormais les études de psychomotricité ont leur cursus propre au sein de la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis. Un stage long par semestre est demandé. Les associations étudiantes de psychomotricien tunisien sont très actives, je vous invite d’ailleurs à les soutenir sur leur page Facebook ici.

 
Un Stage en France 

Dès ma première année je me suis intéressée à ce qu’il se faisait en psychomotricité à l’étranger.

Pour ma dernière année j’était déterminée à avoir une expérience à l’étranger. Je pense avoir envoyé une centaine de demandes. Dès qu’une réponse positive est arrivée, j’ai sauté sur l’occasion sans vraiment réfléchir… c’était Paris.

Je me retrouve alors stagiaire dans un centre recevant des enfants porteurs de polyhandicap. J’y ai retrouvé un matériel identique, un language commun, ce qui m’a rassuré sur ma pratique. J’ai pu observer qu’en France la formation était plus axée sur la pratique corporelle qu’en Tunisie. J’ai aussi appris beaucoup sur la méthodologie du travail multidisciplinaire et la communication avec le patient. 

 

 

La psychomotricité en Tunisie 

À la fin de mes études j’ai ouvert mon cabinet dans ma ville natale:  Safax. Je suis l’unique psychomotricienne de toute la ville ! Je démarche alors les spécialistes pour ma pratique et mon métier, les pédopsychiatres se montrent assez encourageants et soutenants. Je puise en eux un réel soutient.

Aujourd’hui, encore la majeure partie de ma patientèle arrive par leurs indications ainsi que des Écoles. Cela soulève alors le manque de communication entre les paramédicaux du secteur libéral. En effet, on reçoit parfois les mêmes patients,  mais je ressent un grand manque de fluidité dans l’échange d’information ce qui impact l’orientation des patients d’un professionnel à un autre et leur arrivé dans mon cabinet sans connaissance antérieure de la raison de leur venue.

« Je vois la psychomotricité en Tunisie, comme un bébé qui prend petit à petit conscience de son corps. Les premiers pas chancelants de la psychomotricité en Tunisie commencent à gagner en confiance. »

Il est clair qu’en Tunisie la psychomotricité est en plein essor autant au niveau académique que dans la pratique professionnelle. Il manque encore des professionnels diplômés et expérimentés. De plus, les champs de l’adulte et de la gériatrie ne sont pas franchement abordés. La psychomotricité en Tunisie aujourd’hui est une pratique principalement tournée vers les enfants et les adolescents. 

 

ammarfatma49@yahoo.com

propos recueillis par Elise

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *